Breaking news
  • No posts were found

Tag "yousuf mohamed"

Renvoi de l’affaire Bal Kouler : Shakeel Mohamed pique une crise en Cour intermédiaire

C’est la deuxième fois que l’avocat Shakeel Mohamed a été appelé comme témoin dans l’affaire Bal Kouler. Mais Me Ravi Rutnah, avocat de l’accusé Raj Dayal, n’a pas souhaité l’interroger. Présent en Cour intermédiaire ce 23 novembre, le député travailliste n’a pas dissimulé son mécontentement face à ce nouveau renvoi. «This is causing a huge inconvenience not only for me but for the other witnesses as well», a-t-il lancé aux magistrats

[Vidéo] Les avocats de Raj Dayal attendent de pouvoir interroger Patrick Soobhany

L’affaire Bal Kouler a été appelée en cour intermédiaire ce jeudi devant les magistrat Darshini Gayan et Sachin Boodhoo en cour intermédiaire ce jeudi 15 novembre. La bande sonore qui est considérée comme la pièce maîtresse dans cette affaire où le député MSM Raj Dayal est poursuivi «ne semble pas avoir été manipulée». C’est en tout cas l’avis de Kamil Dawoot Mahomed, Digital Forensic Investigation à l’Independent Commission Against Corruption

[Audio] Me Duval et Me Moonshiram n’ont pas violé le code d’éthique, statue le Bar Council

L’Advisory Committee a tranché en faveur de Mes Hervé Duval et Yanilla Moonshiram. En août dernier, Me Yousuf Mohamed avait porté plainte contre eux. Estimant que ses deux confrères, qui sont les conseillers légaux de l’ex-présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, se trouvent dans une situation de conflit d’intérêts car ils sont des témoins potentiels devant la Commission d’enquête présidée par le juge Asraf Caunhye. Le secrétaire du Bar Council, Me Yahia Nazroo, a déclaré que le Bar Council a reçu le rapport hier qui indique qu’il

[Vidéo] Commission d’enquête : Vingt minutes d’audition pour sir Hamid Moollan 

Il aura fallu vingt minutes à la Commission d’enquête instituée contre Ameenah Gurib-Fakim pour entendre sir Hamid Moollan, Queen’s Counsel (QC). L’un des doyens les plus respectés du barreau mauricien, sir Hamid a indiqué au juge Asraf Caunhye qu’il n’aurait jamais présidé la Commission d’enquête mise sur pied par l’ex-présidente de la République le 16 mars dernier si le Conseil des ministres n’avait pas donné son feu vert. Sir Hamid a fait ressortir qu’il a décidé d’adresser une lettre au Premier ministre, Pravind Jugnauth,

Petits déballages entre amis

L’audition d’Álvaro Sobrinho par la commission anticorruption ; le passage express de Youshreen Choomka à Réduit; les travaux de la commission d’enquête sur les agissements d’Ameenah Gurib-Fakim alors qu’elle était présidente. La semaine écoulée nous a fourni son lot de… non rebondissements. Ceux qui s’attendaient à des révélations fracassantes sont restés sur leur faim. Il y a des explications à cela. Commençons par la commission Caunhye. Au final, qu’a-t-on appris

Commission d’enquête sur Sobrinho : Gurib-Fakim a ajouté 5 points, selon Hyderkhan (II)

(2e partie de l’audition de Nadeem Hyderkhan) Ameenah Gurib-Fakim a ajouté cinq des 13 points au mandat de la commission d’enquête qu’elle voulait instituer sur Álvaro Sobrinho. Soit les parties 9 à 13 du communiqué final, a indiqué Nadeem Hyderkhan aux juges Asraf Caunhye, Nirmala Devat et Gaitree Jugessur-Manna. «Wording was drafted by Ameenah Gurib-Fakim herself», a précisé l’avocat, ce jeudi 30 août. A sa requête, Hyderkhan envoie les terms of reference à

[Commission d’enquête] Hyderkhan a dit à Gurib-Fakim que l’aval du Cabinet était nécessaire (I)

Les divers protagonistes impliqués dans la rédaction des termes de la commission d’enquête qu’Ameenah Gurib-Fakim voulait mettre sur pied se succèdent à la barre. Au tour de Nadeem Hyderkhan de donner sa version des faits, ce jeudi 30 août. Le juge Asraf Caunhye lui montre le communiqué émis le 17 mars. Etait-il responsable de la rédaction de l’ébauche des terms of reference ? Il a rédigé certains, d’autres non, répond Nadeem Hyderkhan, avocat

[Audio] Le conseil de l’ordre des avocats appelle à la réserve sur les affaires portées devant lui

C’est un «pressant appel» que lance Yahia Nazroo au nom du Bar Council. Le secrétaire du conseil de l’ordre des avocats demande à ses confrères de respecter le code de déontologie de la profession et d’éviter de commenter les deux plaintes déposées par Ameenah Gurib-Fakim et Yousuf Mohamed. Me Nazroo précise également que le calendrier du conseil ne sera pas influencé par qui que ce soit. Le Bar Council prendra

[Vidéo] Gurib-Fakim a agi malgré les avis contraires de Duval Jr et Mohamed, selon Noël (II)

(Suite de l’audition de Gilbert Noël. Lire la première partie ici) C’est Gurib-Fakim qui l’appelle pour lui demander de rédiger les «terms of reference» de la commission d’enquête, affirme Gilbert Noël. «Je lui ai dit que je n’avais jamais fait cela auparavant», poursuit le témoin. «She said she talked to counsel and I can proceed.» Noël s’exécute et envoie le document rédigé le 15 mars. Le juge Caunhye l’interrompt :

Gurib-Fakim «a soulevé la question de commission d’enquête», soutient Gilbert Noël (I)

C’est un «ami commun» qui introduit Gilbert Noël à Ameenah Gurib-Fakim. L’avoué est à la barre des témoins, ce lundi 27 août, après le cadre de la Barclays sur les détails des dépenses de l’ex-présidente de la République avec sa carte de crédit émise par Planet Earth Institute. La personne l’a appelé, dit l’avoué, pour lui demander d’aider celle qui était encore présidente de la République. «She was having a stand-off

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>