Slider

Follow Us On

Slider

La décision a été prise «d’un commun accord», selon un communiqué du Comité d’organisation des Jeux des îles de l’océan Indien (COJI). Grey Mauritius ne travaillera plus sur la campagne de promotion de cet événement sportif. L’agence a reconnu la «faute professionnelle» dans l’affaire du clip vidéo qu’elle a fourni et qui est pointé du doigt pour plagiat. «Un océan en partage» présente, en effet, de nombreuses similitudes avec celui produit pour les Jeux de Rio.

La décision a été prise le vendredi 7 juin. «Les deux parties ont pris la décision qui s’impose, et le principal pour nous désormais est de rétablir notre ferveur patriotique à un mois et demi des jeux», indique Jean Pierre Sauzier, CEO du COJI cité dans le communiqué.

«Le sport a ce pouvoir de fédérer toute une nation, voire toute une région, autour de nobles valeurs», affirme Jean Pierre Sauzier. «Nous sommes convaincus que malgré cet incident, nous allons tenir l’une des meilleures éditions depuis sa création.»

Facebook Comments