Slider

Follow Us On

Slider

Une mascarade et un simulacre de la démocratie. C’est ainsi que Navin Ramgoolam qualifie la manière dont les travaux parlementaires sont gérés. Il répondait à une question sur l’expulsion puis la suspension d’Alan Ganoo de l’Assemblée nationale, ce mardi 17 juillet.

A la sortie d’une nouvelle audition dans l’affaire Roches-Noires, ce 19 juillet, l’ancien Premier ministre a estimé que Sir Anerood Jugnauth «dérape» quand il affirme que c’est sous le gouvernement de Ramgoolam que le trafic de drogue a pris de l’essor dans le pays.

Facebook Comments