Slider

Follow Us On

Slider

Le bilan ne cesse de s’alourdir. Plus de 80 personnes ont péri dans la soirée de ce vendredi 22 mai dans le crash d’un Airbus A320 de la Pakistan International Airlines (PIA) sur Model Colony, un quartier résidentiel qui jouxte l’aéroport de Karachi. Le vol PK 8303 venait de décoller avec 90 passagers et 8 membres d’équipage pour Lahore lorsqu’il a eu des ennuis de moteurs.

Le patron de la PIA, Arshad Malik, indique que deux pistes d’atterrissage avaient été libérées à l’aéroport de Karachi pour permettre au pilote d’atterrir. Malheureusement, celui a préféré survoler la zone et a heurté une antenne-relais lors de sa descente. Les Premiers ministres de l’Inde et du Pakistan ont présenté, à travers un tweet, leurs condoléances aux proches des victimes qui rentraient à Lahore à l’occasion de l’Eid-Ul-Fitr.

Cette catastrophe intervient quelques jours à peine après que le Pakistan ait autorisé la reprise des vols domestiques après un mois d’interruption en raison du Covid-19. L’avion vieux de 16 ans avait 47 100 heures de vol. Il avait été soumis à une révision technique rien qu’en novembre dernier et jugé apte à voler fin avril.

Le dernier crash aérien dans ce pays remonte à décembre 2016. Un ATR-42 de la PIA qui effectuait un vol intérieur s’est écrasé, tuant les 47 personnes à bord. En 2010, un appareil de la compagnie AirBlue qui ralliait Karachi depuis Islamabad s’est crashé peu avant l’atterrissage, faisant 152 victimes. La PIA a perdu un Airbus A300 avec 167 personnes en 1992 à Katmandou, au Népal, lors d’une descente prématurée.

Photo : AP

Facebook Comments