Slider

Follow Us On

Slider

Les «Work Access Permits» ne seront plus nécessaires à partir du dimanche 31 mai. Le Premier ministre Pravind Jugnauth l’a annoncé ce soir à la radiotélévision nationale. Les enfants sont ainsi autorisés à sortir et les commerces à reprendre leurs activités.

Finies, les sorties par ordre alphabétique. Il faudra toutefois respecter les gestes barrière, dont le port du masque, et la distanciation physique. Cela afin d’éviter toute nouvelle épidémie à l’île Maurice.

Les hypermarchés et autres commerces alimentaire peuvent reprendre leurs horaires d’ouverture d’avant le confinement qui est en vigueur depuis le 20 mars.

Le public pourra de nouveau fréquenter les centres commerciaux, restaurants, cafés, arcades de même que les lieux de culte. Ou encore les marchés (légumes, fruits, produits frais, épices), qui devront se conformer aux conditions imposées par les collectivités locales.

Il faudra toutefois attendre un peu avant de pouvoir se rendre dans les foires (de vêtements), au cinéma ou à la plage. Une interdiction qui sera revue dans 15 jours si aucun nouveau cas local de Covid-19 n’est enregistré.

Les rassemblements «religieux et socioculturels» (pour les mariages compris) de même que les événements sportifs et culturels sont toujours interdits.

Les cinémas, casinos, discothèques, gymnases et salles de sport ne pourront pas non plus ouvrir leurs portes jusqu’à nouvel ordre.

Le pays compte 3 cas actifs, un troisième a été annoncé ce vendredi 31 mai. Il s’agit d’un passager en quarantaine rapatrié de France. Il s’ajoute aux 2 répertoriés le week-end dernier.

Le Budget 2020-2021 : Une relance «agressive»

Le Premier ministre a mis en garde contre une seconde vague de contamination au nouveau coronavirus. «L’économie a souffert»avec ce confinement qui a duré plus de deux mois, a déclaré Jugnauth dans son intervention diffusée sur la Mauritius Broadcasting Corporation. «S’il y a un second lockdown, ce sera encore plus difficile pour nous de nous relever»,a-t-il souligné. En disant compter sur la solidarité et les efforts de chacun.

«Il faut une relance agressive pour qu’on puisse remonter la pente», a déclaré Pravind Jugnauth, en amont de la présentation du Budget 2020-2021, prévu pour le 4 juin.

Les dernières semaines ont toutefois démontré comme les Mauriciens peuvent être solidaires et résilients. Citant la fabrication locale de masques et autres équipements de protection, il a redit sa «confiance» dans la solidarité des Mauriciens, de leur capacité à se relever et à faire des efforts collectifs. «Comme un peuple soudé, nous réussirons. Nous devons réussir, pour toutes les générations à venir», a fait ressortir Jugnauth.

Facebook Comments