Slider

Follow Us On

Slider

L’Agence de santé régionale (ARS) de La Réunion a révélé cette semaine qu’un cas d’infection à la fois du Covid-19 et de la dengue a été signalé. Le patient n’a cependant pas présenté jusqu’à présent des «signes de gravité», mais la dengue peut être un facteur de comorbidité, soit un facteur d’aggravation du Covid-19, indique Fabien Thouillot, responsable adjoint du service de lutte anti-vectorielle.

Les habitants de l’île sœur devront donc continuer à observer les gestes barrières tout en luttant contre la multiplication des moustiques. «Le principe même d’être atteint par la dengue génère une immunodépression, et donc il y a un véritable risque d’avoir ces deux affections de façon concomitante», explique François Chieze, directeur de veille sanitaire au sein de l’ARS.

Mardi, l’ARS a qualifié la dengue «d’épidémie majeure». 4 207 cas ont déjà été recensés depuis le début de l’année, dont un décès. 183 patients ont dû être hospitalisés alors que 482 sont passés aux urgences. Un dernier relevé effectué il y a deux semaines a permis de relever 750 nouveaux cas.

Le pic épidémique est proche alors que des cas plus sévères ont été notés, selon Fabien Thouillot. Regrettant au passage que les équipes de démoustication sur le terrain font face à «une recrudescence des accueils agressifs» dans ce contexte de Covid-19. A Mayotte, la situation semble plus grave : 12 décès ont déjà été signalés pour plus de 3 000 cas d’infections, selon Le Quotidien de La Réunion.

Facebook Comments