Slider

Follow Us On

Slider

Les 46 Mauriciens partis en croisière en Amérique du Sud en décembre dernier à bord du Costa Luminosa rentrent ce mercredi au pays. Ils font partie des 150 passagers récupérés par le courrier spécial d’Air Mauritius dépêché à Paris par les autorités sanitaires pour récupérer un stock de médicaments. L’avion fera, au prélable, un crochet par Londres pour embarquer d’autres compatriotes.

Les Mauriciens du Costa Luminosa ont joué de la malchance dès le départ. Le paquebot devait mouiller à Marseille en mars, mais le coronavirus ayant frappé la France de plein fouet, il a été dirigé vers Savonne, en Italie. Sur place, six des Mauriciens ont été postés positifs au Covid-19. Le reste des Mauriciens a dont été forcé de demeurer dans un hôtel à Rome.

Le mois dernier, des démarches de l’hôtel du gouvernement en vue de les rapatrier n’ont pas abouti. C’est donc à partir de la capitale italienne que l’ensemble de ces Mauriciens vont rallier Paris pour embarquer à bord de l’appareil de la compagnie nationale d’aviation. Les autres passagers bloqués à Londres et Paris devront attendre que la prochaine cargaison de médicaments soit prête pour pouvoir faire leurs bagages.

Le même exercice est prévu la semaine prochaine pour des Mauriciens coincés à Chennai (Madras) et Mumbai (Bombay). Le cas des Mauriciens bloqués dans la Grande péninsule est différent : certains y ont été envoyés pour subir des interventions chirurgicales qui ne sont pas pratiquées dans l’île. Les autres sont des étudiants, des pèlerins où des fonctionnaires en stages de formation.

En ce qu’il s’agit Mauriciens employés sur des bateaux de croisière, aucune décision n’a encore été prise quant à leur rapatriement.

Facebook Comments