Slider

Follow Us On

Slider

La justice néo-zélandaise a ordonné ce vendredi 5 avril que l’Australien Brenton Tarrant qui a abattu une cinquantaine de personnes dans deux mosquées à Christchurch le 15 mars dernier soit soumis à une évaluation psychiatrique. Deux experts médicaux devront ausculter le suprémaciste blanc pour déterminer s’il est en état d’être jugé pour 50 meurtres et 39 tentatives de meurtre.

Cette décision est en lien avec la diffusion en direct du massacre sur les réseaux sociaux. Cet examen devrait prendre au moins trois mois. Brenton Tarrant a remercié son avocat commis d’office à l’issue de sa première comparution le 16 mars, ce qui laisse présager qu’il veuille se défendre lui-même et utiliser son procès pour propager ses idées.

Ce double attentat a causé la mort du Mauricien Mohamed Mossid Mohamed Hossen qui s’était installé en Nouvelle-Zélande.

Facebook Comments