Slider

Follow Us On

Slider

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a suspendu l’une des ministres de son gouvernement avoir allégrement violé le couvre-feu sanitaire de trois semaines imposé en raison de la pandémie du Covid-19. Cette sanction est d’une durée de deux mois, dont un mois sans salaire.

La photo de la ministre des Communications et des Technologies digitales Stella Ndabeni-Abrahams en train de déjeuner avec l’ancien ministre Mduduzi Manana avait été partagée sur les réseaux sociaux par ce dernier. Le président Ramaphosa a indiqué qu’un membre de l’exécutif a la responsabilité de montrer l’exemple aux Sud-Africains appelés à «faire de grands sacrifices».

Il a aussi fait comprendre qu’il n’est pas exclu que la ministre soit condamnée à une amende de 1 500 rands. «Je regrette cet incident et je suis vraiment désolée pour mes actions», a déclare Stella Ndabeni-Abrahams en disant espérer que le président et les Sud-Africains la pardonneront. Son ami a indiqué qu’elle était venu des récupérer des équipements médicaux.

Cette sanction rappelle la rétrogradation du ministre de la Santé néo-zélandais David Clark qui avait emmené sa famille faire une balade à la plage en plein couvre-feu. La chef de la santé publique de l’Ecosse a, elle, démissionné pour avoir pris la route jusqu’à sa résidence secondaire.

Facebook Comments