Breaking news
  • No posts were found

Tag "politique"

Ravi Rutnah, ce héros*

Ravi Rutnah est une personne sympathique. Une conversation avec lui est toujours animée, ponctuée par les «brothers» qui rythment ses phrases. Il n’est ni bête, ni hautain, et contrairement à l’image qu’il peut renvoyer au Parlement ou en conférence de presse, il est raisonnable de nature. Au-delà de la forme, Ravi Rutnah est un bosseur. Comparé à quelques autres avocats politiciens de son âge, il a remporté quelques procès retentissants.

[Vidéo] Le MP en faveur d’un select committee sur l’affaire Bet365 afin «d’apaiser la population»

Pour Alan Ganoo, la volte-face de Hussein Abdool Rahim ne veut pas dire que l’affaire Bet 365 s’est écroulée. Pour le président du Mouvement patriotique, de nombreuses zones d’ombre subsistent et les querelles entre groupes de presse n’aident pas à clarifier la situation. Ganoo en conclut que c’est un select committee qui permettra à la population de comprendre si les accusations, notamment à l’égard de Ravi Yerrigadoo, tiennent la route.

[Vidéo] Rezistans critique «l’opération dry cleaning» du PTr, du PMSD et du MMM

Navin Ramgoolam qui défend les femmes. Xavier Duval qui affirme vouloir être Premier ministre. Le MMM qui dit être le parti le plus propre du pays. Rezistans ek Alternativ (ReA) fustige la posture des principaux partis politiques, estimant que ceux-ci veulent faire oublier leurs comportements passés pourtant en contradiction avec les idées qu’ils disent défendre en ce moment. Si Kugan Parapen dénonce les «trahisons» des uns et des autres, Stefan

[Vidéo] Bérenger: «Scandaleux et indécent si Yerrigadoo retrouve son poste»

«Il y aura ‘cover-up’» dans l’affaire bet365, estime Paul Bérenger. Qui ne pense pas qu’il y ait eu complot. «Une enquête sérieuse» est, en tout cas, nécessaire pour faire la lumière sur toute cette affaire, poursuit le leader du MMM. Il y a suffisamment d’éléments pour un «prima facie case» contre Ravi Yerrigadoo qui aurait dû être immédiatement révoqué, avance Bérenger. «Ce serait scandaleux et indécent si Yerrigadoo retrouve son

[Vidéo] Les ministres muets sur les évènements de la semaine après leur réunion hebdomadaire

Par une boutade ou un «no comment». C’est ainsi que la plupart des ministres ont choisi de réagir aux sollicitations des journalistes sur l’actualité de la semaine avec Ravi Rutnah et Ravi Yerrigadoo en vedette. Si personne ne s’est prononcé sur l’éventuel retour de l’ancien Attorney General au Conseil des ministres, Sudhir Sesungkur a, lui, commenté la volte-face de Hussein Abdool Rahim au sujet de ses accusations contre Ravi Yerrigadoo

[Vidéo] Jeewa-Daureeawoo «happy» que Rutnah «ait retiré ses propos comme un gentleman»

Elle n’avait pas à rabrouer Ravi Rutnah en public, estime la ministre de l’Egalité des genres. Fazila Jeewa-Daureeawoo insiste toutefois qu’elle avait demandé au Deputy Chief Whip, qui est aussi son camarade de parti, de retirer ses propos dès mardi soir à Trèfles. Quand Ravi Rutnah est revenu se rasseoir après ses propos insultants contre une journaliste, lors d’un congrès nocturne du Muvman liberater. La ministre de l’Egalité des genres

[Vidéo] Le PMSD réunit des ONG dédiées à la femme pour dénoncer Rutnah

Le Mouvement patriotique a répondu à l’appel du PMSD mais pas les autres partis. C’est donc en compagnie des représentantes de quelques ONG que les cadres des deux partis ont condamné les propos de Ravi Rutnah et réclamé sa démission. Tour à tour, Roshni Mooneeram observatrice politique, Anuradha Nunkoo de Women in Networking ou encore Anishta Seesurrun de Flame of Phoenix ont sévèrement critiqué les propos de Ravi Rutnah et

[Audio] Pravind Jugnauth «condamne sévèrement» les propos de Rutnah

Le rappel à l’ordre est venu de New York. Pravind Jugnauth «condamne sévèrement» les propos de Ravi Rutnah à l’encontre d’une journaliste. Le Premier ministre a pris connaissance de la déclaration polémique aujourd’hui. Durant l’après-midi à Maurice, mais décalage horaire oblige, en matinée au siège de l’Onu où le Premier ministre participe à l’Assemblée générale des chefs d’Etat et de gouvernement. Suivant cette semonce, le Deputy Chief Whip, qui était

[Vidéo] Les femmes travaillistes veulent la démission de Soodhun et Rutnah

L’aile féminine rouge n’en veut pas qu’au Deputy Chief Whip pour avoir insulté une journaliste. Pour Kalyanee Juggoo, Showkutally Soodhun doit également démissionner après avoir malmené verbalement une femme récemment. Si Kalyanee Juggoo estime que les membres du gouvernement se montrent régulièrement insultants envers les femmes, elle a estimé que le même reproche ne peut être fait à l’égard de Navin Ramgoolam. Qui, sous le coup de l’énervement, avait insulté

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>