Breaking news
  • No posts were found

Tag "politique"

Mwa ki mari. Non, mwa ki mari!

Admettons que Pravind Jugnauth et Navin Ramgoolam sortent indemnes de l’appel dans l’affaire Medpoint pour l’un et des procès Roches-Noires et des coffres-forts pour l’autre. Les deux leaders politiques seront alors les seuls prétendants réels au poste de Premier ministre lors des prochaines législatives. Que le pays soit appelé aux urnes dans quatre mois ou durant le trimestre suivant la dissolution de facto du Parlement, le 21 décembre 2019, c’est

[Vidéo] Anooj Ramsurrun : «Je ne suis pas MSM, je suis Pravind Jugnauth»

Anoop Ramsurrun ne pratique pas la langue de bois. Sa proximité avec le MSM, et avec son leader et Premier ministre, il l’assume. «Je ne suis pas MSM, je suis Pravind Jugnauth», affirme-t-il sans gêne aucune. Ce n’est pas pour autant qu’il se fait dicter sa conduite à la Mauritius Broadcasting Authority, soutient le no 1 de la station de radiotélévision nationale. En poste depuis quelques mois, Ramsurrun assure l’intérim au

Interview sans concession d’Anooj Ramsurrun, DG par intérim de la MBC, ce 16 août

Discussion à bâtons rompus ave Anooj Ramsurrun sur le fonctionnement de la Mauritius Broadcasting Corporation. Le directeur général par intérim parle, dans une interview accordée à ION News, des difficultés de gérer un personnel qui mêle la politique à tout. De comment il jongle entre les pressions du staff, le gouvernement, les associations socioculturelles et le public. Mais aussi sa gestion de «l’Etat dans l’Etat» qu’est la rédaction à la

[Vidéo] Le Best Loser System a fait ses preuves, insiste Eliézer François

Le constat est limpide pour Eliézer François. Depuis 1967, le Best Loser System a «donné satisfaction». Celui-ci ne pourra pas être remplacé par une dose de proportionnelle avec les mêmes résultats, estime le leader du Mouvement authentique mauricien. Celui-ci estime, par ailleurs, que la réforme électorale doit surtout s’attaquer au redécoupage des circonscriptions pour s’assurer d’un nombre égal d’électeurs dans chaque circonscription. Photo : Serge Antoine et Eliézer François, leaders du

La soif de reconquête de Ramgoolam

La légende veut qu’un leader politique se retrouva un jour sur le même vol long-courrier que le gouverneur de la Banque de Maurice (BoM). Assis à la place préférée de l’homme politique en première classe, le patron de la BoM refusa de céder son siège. Toujours en poste quand l’homme politique retourna au pouvoir, le gouverneur ne tarda pas à être éjecté. De Navin Ramgoolam aux Jugnauth, tous les chefs

[Vidéo] Ramgoolam : «Tou saki’nn fer mwa ditor pou grene kouma zanbalak»

«C’est moi qui redresserai ce pays.» L’heure est grave, selon Navin Ramgoolam. A la rue St Denis, à Port-Louis, le leader du Parti travailliste s’est longuement attardé sur le rapport de la commission Lam Shang Leen. Récusant les accusations des Jugnauth à l’effet que le PTr serait de mèche avec les trafiquants de drogue. Or, le rapport Lam Shang Leen ne mentionne personne qui soit lié aux rouges. Au contraire du

[Vidéo] Nicolas Von-Mally: Pourquoi un ministre peut step down et pas Serge Clair ?

Serge Clair ne peut continuer à siéger en tant que Chef Commissaire au sein de l’Assemblée régionale de Rodrigues. C’est l’avis du Minority Leader Nicolas Von-Mally qui a réuni la presse mauricienne à Port-Louis ce vendredi après-midi. Il estime que celui-ci doit «step down» relativement aux conclusions de la Commission d’enquête sur les drogues qui a mis en évidence les liens entre le parti de Serge Clair, et un trafiquant

[Live] L’interview avec Pradeep Jeeha

Le MMM a été secoué, ces derniers jours, par des démissions. Pradeep Jeeha, l’un des principaux animateurs de la plateforme pour un nouveau MMM, a lui-même été exclu du parti en avril dernier. Pour être rejoint notamment par Françoise Labelle et Steve Obeegadoo. Il répond à nos questions sur les secousses au MMM, les plans du mouvement de dissidents des mauves et comment ils envisagent leur avenir politique.

Les travaillistes se mobilisent pour réclamer la démission de Jadoo-Jaunbocus, Teeluckdharry et Sesungkur

Le Parti travailliste (PTr) augmente sa présence sur le terrain pour réclamer la démission de Roubina Jadoo-Jaunbocus, Sanjeev Teeluckdharry et Sudhir Sesungkur comme députés de l’Alliance Lepep. Les rouges vont animer trois grands meetings dans les circonscriptions n° 2 (Port-Louis Sud/Centre), 5 (Pamplemousses/Triolet) et 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est) dans une tentative de «faire pression sur le gouvernement». Le coup d’envoi des hostilités sera donné par le leader du PTr, Navin Ramgoolam, ce

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>