Tag "national transport corporation"

[Vidéo] Parlement: Veda Baloomoody expulsé de l’hémicycle

C’est la question supplémentaire de Rajesh Bhagwan qui a mis le feu aux poudres. Le député mauve interrogeait Nando Bodha, ministre du Transport, sur les démêlés du directeur des ressources humaines de la National Transport Corporation (NTC) avec la justice. Pradip Kumar Pursun a été condamné, en mars dernier, pour vol. Bhagwan veut, lui, savoir si c’est ainsi que le gouvernement compte gérer le pays, avec des personnes trouvées coupables

[Vidéo] CNT: L’union des employés et la CTSP réclament la démission du HR Manager

La National Transport Corporation Employees Union (NTCEU) et la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) s’en vont en guerre contre le directeur des ressources humaines de la compagnie de transport. Le syndicat, qui réunit près de 800 employés de la NTC, lui reproche d’appliquer des «mesures punitives» à travers des «roster» abusifs. Reeaz Chuttoo, porte-parole de la CTSP, lui reproche aussi son ingérence dans les négociations syndicales des employés. Les

[Vidéo] Sam Gerard exige une commission d’enquête sur la NTC

Sam Gerard, ex-workers’ director de la National Transport Corporation (de 2014 à février 2017), monte au créneau contre son employeur. Celui-ci dénonce plusieurs dysfonctionnements au sein de l’entreprise et le harcèlement qu’il dit subir. Premièrement, il dénonce un problème de déconnexion du retardateur dans les bus semi-low floor. Seul le « foot brake » fonctionne, selon Gerard. Or, le ralentisseur est nécessaire en cas d’urgence. Ensuite, Sam Gerard pense que chaque employé

[Vidéo] Bodha: Le National Transport Network ne bousculera pas les employés de la CNT

La pose de la première pierre du métro léger est prévue le jour de la fête des 49 ans d’indépendance du pays. Le projet ne viendra pas pour autant bousculer les employés de la Compagnie nationale de transport (CNT), assure Nando Bodha, ou « quiconque ». Le National Transport Network, explique le ministre des Infrastructures publiques, intègre le projet de métro léger et son tracé mais aussi les lignes existantes. La firme PwC

CNT : Plus de la moitié des lignes de la CNT sont non profitables

Sur les 92 lignes que dessert la Compagnie nationale de transport (CNT), 53 ne sont pas profitables. Pourtant, ils sont 150 000 passagers à voyager avec la CNT quotidiennement. Le ministre de tutelle, Nando Bodha, a souligné que le revenu moyen par bus est de Rs 5 000 par jour. Or, pour être profitable, chaque véhicule doit rapporter Rs 7 500 au quotidien. Ce qui explique ce déficit ? La structuration du coût du ticket d’autobus, explique le

[Vidéo] Sam Gérard dénonce la «mauvaise gestion» à la CNT et dit subir des «représailles»

Sam Gérard monte au créneau. Chauffeur de bus au sein de la Corporation nationale de transport (CNT), mais aussi président de la Workers Association de la compagnie, il dénonce la « mauvaise gestion » qui, selon lui, y prévaut. La liste de ses griefs, égrenée en conférence de presse ce 11 juillet, est longue. Le syndicaliste, qui est aussi Workers Director au sein du conseil d’administration de la CNT, dit être victime de

[Vidéo] Les employés de la CNT dénoncent le «flou total» autour de leurs droits acquis

Ils réclament une rencontre avec le ministre du Transport Nando Bodha. Pour notamment lui faire part de leurs doléances. Au rang des griefs de la Platform Travayer Transpor CNT : ce que le groupement syndical considère comme le « flou total » au niveau de leurs droits acquis depuis l’entrée en vigueur des nouveaux Remuneration Orders régulant leur secteur. Le regroupement syndical comprend la Transport Industry Workers Union (TIWU), la National Transport Corporation

[Vidéo] L’appel d’offres international pour 100 bus semi-low floor inclut un projet d’usine d’assemblage

C’est lundi prochain que sera lancé l’appel d’offres international pour l’acquisition de 100 autobus semi-low floor pour le compte de la Compagnie nationale de transport (CNT). Celui-ci, a souligné Nando Bodha, comprend un projet d’usine d’assemblage… à Maurice. L’objectif étant de desservir le marché local mais aussi le continent africain. Quelque 500 véhicules de ce type, selon les estimations au ministère des Infrastructures publiques et du Transport, seront nécessaires pour le renouvellement