Slider

Follow Us On

Slider

La Union of Bus Industry Workers ne soutiendra aucun travailleur de la Compagnie nationale de transport qui briguera les suffrages en vue de siéger sur le conseil d’administration de l’entreprise. Une position adoptée par le syndicat en signe de protestation contre le fait qu’il n’y a qu’une place, au lieu des trois réservées auparavant aux ouvriers.

L’élection est prévue le 25 février, avec la participation de quelque 2 000 employés. Le scrutin sera supervisé par le bureau du Commissaire électoral. Les candidats intéressés par le siège de Workers’ Director ont jusqu’au 5 février pour se manifester.

Facebook Comments