Breaking news
  • No posts were found

Tag "good governance and integrity reporting"

[Vidéo] Le Mouvement Patriotique dit avoir évité «la démagogie de bas étage» en 2015

C’est avec satisfaction qu’Alan Ganoo et ses camarades de parti clôturent l’année 2015. Celle-ci a été marqué, selon eux, par l’approche constructive qu’ils ont eue au Parlement. C’est ce qui a conduit le gouvernement à adopter les amendements proposés par le Mouvement Patriotique (MP) notamment lors des débats de la loi Good Governance and Integrity Reporting, estime Raffick Sorefan. Fort de cette première année, Kavi Ramano annonce que le MP entamera un « pèlerinage

[Breaking] Le MMM votera l’amendement constitutionnel mais pas la loi Bhadain

Le Good Governance and Integrity Reporting Bill sera voté à la majorité simple. Ce qui signifie que la loi devrait être adoptée avec les voix de l’Alliance Lepep uniquement. Le MMM a d’ores et déjà signifié son intention de ne pas voter pour la loi Bhadain. Les mauves comptent, en revanche, soutenir l’amendement constitutionnel qui l’accompagne. Le PTr ne votera ni l’un, ni l’autre. A venir, les vidéos des conférences

[Vidéo] Pour Bérenger, SAJ «n’est plus un Premier ministre digne de ce nom»

Le chef de l’opposition estime que le Premier ministre gère mal des dossiers importants comme la renégociation du traité de non double imposition entre Maurice et l’Inde. Pour Paul Bérenger, c’est l’incapacité de Sir Anerood à maîtriser ce dossier qui l’a conduit à demander à Vishnu Lutchmeenaraidoo de répondre à la Private Notice Question de ce mardi qui était initialement adressée à SAJ. Le leader du MMM en a toutefois

[Vidéo] Le PMSD «n’a pas parlé» de la loi Bhadain lors du bureau politique de ce jeudi

Xavier Duval est reparti sans dire un mot. Adrien Duval s’est, lui, contenté d’expliquer que c’est « un bureau politique » normal qui s’est tenu à Port-Louis ce jeudi. C’est Mahmad Kodabaccus, le secrétaire général du parti, qui a précisé que le projet de loi Good Governance and Integrity Reporting (GGIR) n’a pas été discuté lors de la réunion. Au PMSD, plusieurs voix se sont élévées contre le projet de loi

[Vidéo] Bérenger souhaite que la loi Bhadain soit débattue «de façon non partisane» au Parlement

Il est clair, estime le leader de l’opposition, que le gouvernement subira un échec à l’Assemblée nationale s’il cherche à faire voter l’amendement constitutionnel sans avoir modifié le projet de loi Good Governance and Integrity Reporting de Roshi Bhadain. Paul Bérenger en veut pour preuve les réserves exprimées par des députés du MSM au sujet de la loi défendue par le ministre de la Bonne gouvernance. Ce qui conduit le

[Vidéo] Ameenah Gurib-Fakim soutient le projet de loi de Bhadain sur l’Integrity Reporting

La présidente de la République estime que ce gouvernement et les précédents n’ont changé la Constitution que « dans l’intérêt du pays ». Ameenah Gurib-Fakim pense donc qu’il faut « encourager » le gouvernement et le Premier ministre quand ils défendent le Good Governance and Integrity Reporting Bill et l’amendement constitutionnel qui doit précéder son vote. Dans la mesure où ce nouveau cadre juridique participe au « raffermissement de l’espace démocratique » et à rendre les

[Document] Lisez la version recalée du Good Governance and Integrity Report Bill

[Mise à jour à 23h30, 26/10/15] Le ministère la Bonne gouvernance nous a fait savoir que ce document provient, en fait, d’un rapport commandité à un consultant étranger, Michael Comer. Toutefois, les suggestions ne correspondant pas au contexte locale et à notre Constitution, elles ont été abandonnées. C’est donc une autre ébauche qui a été présentée au Conseil des ministre et dont quatre points ont été modifiés à la suite de

[Vidéo] Bérenger s’inquiète de l’amendement «dangereux» à la Constitution que présente le gouvernement

Pour le leader de l’opposition, le projet de loi Good Governance and Intergrity Reporting ainsi que l’amendement constitutionnel qu’il nécessite sont «très dangereux ». Paul Bérenger estime en effet que cette nouvelle loi renverserait non seulement la présomption d’innocence mais également la charge de la preuve pour les personnes faisant l’objet d’une enquête de l’Integrity Reporting Services Agency. Le chef du MMM a par ailleurs demandé au Premier ministre de ne

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>