Breaking news
  • No posts were found

Tag "amiante"

[Vidéo] Désamiantage : La longue attente des habitants des cités EDC

Elles ont été informées des risques que pose l’amiante depuis un quart de siècle. 3 113 familles disséminées dans 59 cités ouvrières à travers l’île sont toujours dans l’attente. Elles espèrent que l’Etat va enfin daigner procéder au désamiantage des maisonnettes de la défunte European Development Community (EDC) qui leur ont été allouées entre 1963, après le passage du cyclone Carol, et les années 1980. Le comité technique mis sur

[Vidéo] 400 familles des cités EDC marchent pour exiger le désamiantage de leurs maisons

«Lakaz lamiant, nou pa le». Des oubliés du plan national de désamiantage de maisons ont manifesté dans les rues de Port-Louis ce matin pour dénoncer l’inaction du gouvernement face à une situation qui dure depuis bien trop longtemps. Venus des quatre coins de l’île, ces familles à revenus modestes vivent dans des maisons amiantées depuis, pour certains, près de 50 ans. Largement utilisée dans la construction à une époque, l’amiante peut

[Vidéo] Amiante: Pas que les maisons de l’Ouest concernées, rappelle la CTSP

Il y a plus de 2 000 maisons contaminées à l’amiante à travers l’île. La Confédération des travailleurs du secteur privé tient à le rappeler. Le syndicat, dont c’est l’un des chevaux de bataille depuis des années, s’étonne ainsi que le nouveau comité mis sur place sur ce sujet ne se penche que sur l’Ouest du pays. «Pour nous, il est clair qu’ils vont faire de la politique», s’énerve Reeaz Chuttoo, président

[Vidéo] Les employés d’AirMate fixés sur leur sort après le board meeting du 30 juillet, dit la CTSP

Les employés d’AirMate auront-ils le même statut que leurs collègues de la maison mère Air Mauritius ? Un board meeting entre la filiale et la compagnie nationale d’aviation aura lieu demain pour en décider, explique la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP). Le syndicat demande aux employés de rester mobilisés. Car plus de 50 employés de la filiale ont recu récemment leurs feuilles de route. D’autres devraient connaître le même sort

[Vidéo] La CTSP demande au ministère de Gayan de faire marche arrière sur l’amiante

Après leur rencontre avec le ministre du Commerce Ashit Gungah, les représentants de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) sont convaincus qu’il revient désormais au ministère de la Santé d’agir afin de réinscrire l’amiante sur la liste des produits dont l’importation est interdite à Maurice. Pour Reeaz Chuttoo, ce n’est pas seulement Anil Gayan mais également Showkutally Soodhun qui doivent s’intéresser à la question de l’amiante. Car le

[Vidéo] Amiante : Gungah consultera le ministère de la Santé avant d’émettre une nouvelle directive

Ashit Gungah reconnaît un certain flou après la décision du ministère de l’Industrie et du Commerce d’enlever l’amiante de la liste des produits interdits d’importation à Maurice. Cette décision controversée a conduit la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) à manifester devant l’immeuble du ministère d’Ashit Gungah ce vendredi matin. Face à la polémique, le ministre assure qu’une décision sera bientôt prise après consultation avec le ministère de la Santé.

De vives inquiétudes exprimées après la levée d’interdiction d’importer l’amiante

Le ministère de l’Industrie et du Commerce a annoncé, cette semaine, que des fibres d’amiante (actinolite, anthophylite, amosite et trémolite) ne figurent plus sur la liste des produits interdits à l’importation. Une mesure qui semble anodine mais qui surprend, voire inquiète. L’amiante est, en effet, connu pour être un produit cancérigène et est interdit dans de nombreux pays. Maurice avait d’ailleurs décidé d’interdire l’importation de produits amiantés suivant les recommandations

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>