Promouvoir le dialogue interreligieux et interculturel passe par l’éducation. C’est dans cette optique que le Mauritius Institute of Education (MIE) travaille activement sur le programme d’études interreligieuses. Celles-ci seront introduites dans le cursus scolaire à partir de 2017, en tant que non-core subject, dans le cadre de la réforme Nine-Year Schooling. Le Mauritius Institute of Education, précise Om Varma, a termine le curriculum des Grades 1 à 6 est près tandis que le travail se poursuit pour les Grades 7 à 9. Les Interreligious Studies seront introduites, dans un premier temps, sur une base pilote dans cinq écoles.

Le Conseil des religions a aussi, de son côté, élaboré un cursus qui a été présenté ce 2 mars, lors d’un forum organisé à l’université de Maurice. Belall Maudarbux en a présenté les grandes lignes. Le consultant auprès du Conseil des religions propose un module de 30 semaines sur l’année scolaire. Elèves et éducateurs (qui seront formés) sont appelés à participer activement à travers des sessions d’explication et d’interaction, voire des vidéos. D’autres types d’activités peuvent aussi être organisées pour mieux comprendre la culture et la religion de l’autre, a expliqué le consultant, comme des défilés de mode culturels et célébrer les grandes fêtes de chaque confession au sein des écoles.

Le cursus que propose le Conseil des religions démarre à partir du Grade 4 où il propose d’aborder les fêtes religieuses. En Grade 5, il sera question de lieux et d’objets de culte. Tandis qu’en Grade 6, les élèves travailleront sur les vêtements traditionnels et les contraintes alimentaires propres à chaque confession religieuse. Après la découverte de l’autre dans les petites sections, on passe à l’exploration de la diversité à partir du Grade 7. Cette classe abordera les fondateurs de chaque religion. En Grade 8, les élèves étudieront les textes sacrés et en Grade 9, le vivre-ensemble.

La ministre de l’Education a invité le MIE à collaborer avec le Conseil des religions pour une mise en commun du travail effectué des deux côtés jusqu’ici. L’ouvrage pour enfants Les religions à l’île Maurice, lancé fin novembre dernier et sur lequel l’auteure Fabienne Jonca a collaboré avec le Conseil de religions, pourra être utilisé comme support pédagogique, déclare Leela Devi Dookun-Luchoomun.

Maurice est un pays multiculturel, rappelle la ministre de l’Education, dont les citoyens de fois différentes cohabitent en harmonie. Et de lancer un appel aux parents et enseignants afin qu’ils collaborent pour promouvoir l’éducation interreligieuse auprès des enfants dès leur plus jeune âge. Un avis partagé par Pascale Siew, directrice des éditions Vizavi qui a publié Les religions de l’île Maurice. Qui ajoute qu’il faut encourager les enfants à préserver cette entente.

Religion in primairy school

(Assis à l’avant-plan) Jean Claude Autrey, Chancelor de l’université de Maurice, Père Philippe Goupille, président du Conseil des religions, Pascale Siew, directrice des éditions Vizavi, et Belall Maudarbux, consultant auprès du Conseil.