Pour le Premier ministre, les 125 personnes recrutées par la CWA pour une durée d’un an savaient que c’était un emploi temporaire qui devait leur laisser le temps de chercher un autre travail. Pravind Jugnauth en appelle donc à Atma Shanto pour qu’il mette fin à la grève de la faim qu’il a entamée avec 7 contractuels de la CWA. Se demandant, en passant, si ces personnes n’ont pas été induites en erreur pour satisfaire un agenda politique.

Pravind Jugnauth estime ainsi que ni la CWA ni les autres corps paraétatiques n’ont vocation à employer des personnes qui effectuent un travail pour une durée déterminée. Le Premier ministre assure toutefois que lors d’éventuels exercices de recrutement, l’expérience accumulée des anciens contractuels sera dûment tenue en compte.

Interrogé sur le rapport de la commission d’enquête sur les drogues, Pravind Jugnauth dit ne pas savoir si le rapport Lam Shang Leen doit être déposé incessamment. Il a également réagi par rapport aux articles de presse sur un rapport défavorable de l’Eastern and Southern Africa Anti-Money Laundering Group sur Maurice. Affirmant que ce rapport n’est pas final.

Le chef du gouvernement a également nié l’inscription de Maurice sur une liste noire des juridictions financières par la Securities and Exchange Board of India. Renseignement pris avec les autorités indiennes, Jugnauth assure qu’aucune initiative de ce type n’a été prise par l’autorité régulatrice de la bourse en Inde.