Le revirement de situation était inattendu. Le bureau de l’Attorney General a informé la juge Ah Foon Chui Yew Cheong qu’il ne souhaitait plus faire partie de la procédure concernant le dossier Sun Tan Hotels initiée par Satyajit Boolell. C’est Kailash Trilochun, avocat de la police dans cette affaire, qui a révélé l’information à l’issue de l’audience avec la juge de la Cour suprême. Une information confirmée par Sir Hamid Moollan, qui dirige le panel d’avocats du Directeur des poursuites publiques.

Jeudi dernier, Rajesh Ramloll, le Solicitor General par intérim agissant au nom du bureau de l’Attorney General, avait juré un affidavit en Cour suprême afin de préciser que la révision du montant du bail payable par la société Sun Tan Hotels avait été effectuée dans des conditions régulières et sans pression aucune. Rajesh Ramloll demandait par la même occasion à la Cour suprême de permettre au bureau de l’Attorney General de participer à la procédure afin d’éclairer la justice par rapport aux affirmations contenues dans les affidavits des différentes parties à ce procès.

ION News a joint le service de presse de l’Attorney General, actuellement en déplacement à La Réunion, pour connaître les raisons ayant menées au retrait de son bureau de la procédure. Ravi Yerrigadoo, nous indique-t-on, devrait faire un commentaire demain, à son retour, après avoir pris connaissance de tous les documents.

Photo : Kailash Trilochun, avocat, représente la police dans l’affaire Sun Tan Hotels.