Slider

Follow Us On

Slider

«Ce n’est pas le problème d’une seule personne, d’une seule entreprise mais de l’ensemble de la nation», estime Pierre Guy Noël sur l’urgence climatique. Le groupe MCB, dont il est le directeur général, a annoncé son intention de ne plus soutenir l’utilisation de charbon dans la production énergétique à Maurice à partir de 2022.

Le groupe a investi plus de 100 millions de dollars à l’international dans ce secteur en 2019. Les projets en cours ne sont pas concernés par cette décision, a précisé Pierre Guy Noël en conférence de presse, le mardi 4 février.

Pour Pierre Guy Noël, il s’agit d’une «conviction et d’un message que nous passons à nos clients». Parmi les autres engagements de la banque commerciale sont un fonds de Rs 1 milliard par an pendant trois ans aux clients corporate pour soutenir les projets de transformation énergétique.

La MCB mettra également à la disposition de sa clientèle des prêts avantageux pour l’achat de services ou d’équipements écologiques comme les véhicules électriques ou des panneaux photovoltaïques. Une plateforme de compensation, nommée Klima Neutral, donnera l’opportunité aux clients corporate d’estimer et de compenser leurs émissions de gaz à effet de serre. Ils pourront obtenir des prêts de financement à la transition énergétique et de puits de carbone.

Lors de la conférence Klima qui s’ouvre ce mercredi 5 février au Caudan Arts Center, le groupe présentera son rapport Klima Neutral 2050. Ce document, rédigé par le cabinet Utopies, détaille la vision du Groupe MCB pour faire de la neutralité carbone une opportunité pour les entreprises mauriciennes. L’objectif étant de diviser les émissions carboniques par 2,8 en 2050. L’utilisation d’énergies renouvelables et la création de puits naturels permettra à Maurice d’accomplir cette tâche, estime Arnaud Florentin, directeur associé du cabinet spécialisé dans le développement durable.

Facebook Comments