Slider

Follow Us On

Slider

Elle a choisi la langue de Shakespeare pour s’exprimer. Benazir Mungloo, 22 ans, manie ses vers pour parler des femmes, des violences qu’elles endurent, de leurs droits bafoués, de s’en sortir… «Une femme peut faire et être tout ce qu’elle veut», s’exclame l’étudiante.

Un recueil, «Scarred and Healed», publié en 2017 par une maison d’édition britannique. Plusieurs publications dans des anthologies. En décembre 2019, une offre – qu’elle accepte – pour proposer des articles au «Thought Catalog», magazine publié aux Etats-Unis. Un nouveau recueil, qu’elle espère publier courant 2020… L’écriture occupe une place particulière dans la vie de Benazir Mungloo.

Elle manie avec une égale aisance les réseaux sociaux où elle partage ses écrits. Son audience est d’ailleurs non négligeable, à en croire l’étudiante, qui a marié son amour pour l’écriture et pour les nouveaux médias en optant pour une double licence en «literature and creative writing» et «media and communications» à l’université de Monash, en Australie.

Au pays des kangourous, sa poésie figure dans deux anthologies, «Womb» et «Poetica vol. 1» publiées par bymepoetry, une communauté en ligne.

Facebook Comments