Avec la réouverture des frontières le ciel mauricien s’éclaircit. Qui dit reprise de vols commerciaux en période de Covid-19 dit forcément mesuresextraordinaires. Ils sont 2 200 employés de l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam à Plaisance à avoir suivi une formation aux gestes barrières comme préconisé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pouraccueillir le flux des passagers dans les conditions de sécurité sanitaire absolues. Les autorités mauriciennes ont mis les bouchées doubles pour fluidifier les opérations à l’aéroport.

Dès qu’ils fouleront le sol mauricien, les passagers seront encadrés par des frontliners pour s’assurer que toutes les précautions sont prises pour enrayer la propagation du coronavirus. Tous les passagers devront au préalable montrer patte blanche, soit un test PCR négatif effectué pas plus de sept jours avant la date d’embarquement. Ils seront, sans exception, soumis à un nouveau test PCR dès leur arrivée. Dans cette optique, un laboratoire a été installé à l’aéroport. Mais comme il n’est pas encore opérationnel les tests seront dans un premier temps envoyés au laboratoire central de Candos.

C’est ce que confirme Girish Appaya, Communications Officer d’Airports of Mauritius (AML). Les passagers devront s’attendre à une prise de température effectuée avec un thermomètre à infra-rouge. Des caméras thermiques seront également placées dans des endroits stratégiques.

Une fois la prise de température terminée, des marquages guideront les passagers au comptoir du ministère de la Santé. Une minutieuse vérification des documents et des attestations des tests PCR sera effectuée par les officiers de la Santé. Un Nasopharyngeal Swab Specimen (échantillon nasopharyngé) sera prélevé sur le voyageur pour analyses. Il bénéficiera d’une prise en charge rapide au cas où le test s’avère positif. Une fois toutes ces étapes franchies, le voyageur aura alors son passeport tamponné par un officier du Passport and Immigration Office.

Des mesures ont été prises afin d’assurer un contact tracing efficace pour déceler d’éventuels cas positifs pendant la quatorzaine imposée. Les hôtels prendront en charge le transport des passagers qui ont réservé leurs quatorzaines dans lesdits établissements.

AML fournira un kit sanitaire composé de masques, de gel désinfectant et de prospectus informatifs à tous les passagers. A noter qu’elle a également installé des distributeurs automatiques de gel sanitaire aux abords de l’aéroport comme recommandé par l’OMS.

Facebook Comments