C’est à Tranquebar que le PMSD a démarré sa série de congrès régionaux après son départ du gouvernement début juin. Ce vendredi soir, Xavier Duval n’a pas mâché ses mots contre le leader de l’opposition et le Premier ministre. A Navin Ramgoolam,  le leader du PMSD reproche son manque de transparence sur des dossiers impliquant des milliards de roupies, tels que l’achat de nouveaux avions d’Air Mauritius et le métro léger. Mais également son inaction au gouvernement, ce qui revient, selon Duval, à placer le pays « en pilotage automatique ».

Evoquant le positionnement politique de Paul Bérenger, Duval estime que ce dernier n’a pas été sensible à son appel de constituer une opposition solide afin de contrer Ramgoolam. A la place, dénonce Duval, Bérenger est davantage occupé à « décider qui deviendra Premier ministre, président ou vice Premier ministre ».

Si le patron des bleus renvoie dos à dos Paul Bérenger et Navin Ramgoolam, il n’a par contre adressé aucune critique à l’encontre de sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth.