L’éducation académique ne répond pas aux attentes de certains jeunes. C’est l’avis exprimé par le cardinal Maurice Piat lors de la présentation de sa lettre pastorale à l’évêché de Port-Louis, ce vendredi 1er mars. «Il faut rencontrer ces jeunes et comprendre d’où jaillit cette violence et cette souffrance. Une des causes est que beaucoup de jeunes ne sont pas faits pour l’éducation académique. Ils ont besoin d’une éducation pratique au niveau technique. Il y en a très peu. Beaucoup d’entre eux passent une journée entière à s’ennuyer sur les bancs de l’école», a-t-il souligné. Il a aussi mis en exergue d’autres facteurs comme la situation familiale dans laquelle se trouvent ces jeunes comme élément pour expliquer cette violence.