Le déracinement d’un peuple. La déportation et l’exil. Les conséquences… Au cœur du projet «Unrooted», le peuple chagossien. Ce long-métrage veut, par le biais de  la fiction, apporter sa pierre à la cause. Le tournage débutera en 2018 et se déroulera en partie à Maurice, mais aussi à Londres et Washington où les tractations politiques se sont déroulées.

A l’initiative de ce projet, Christian Comarmond, producteur et scénariste du film. Directeur de Capital Media, il s’est associé à des partenaires de renom :

  • Bryce Menzies, célèbre producteur australien dont le nom est associé au film «Lion» ou encore à «Hotel Mumbai» avec Patel (sortie prévue en 2018) ;
  • Silver Media Group, maison de production spécialisée dans le média dit responsable et engagé.

Jean Claude de l’Estrac, ancien journaliste et patron de presse, ministre, diplomate et auteur, entre autres, de «L’an prochain à Diego Garcia» apporte son plein soutien au film et y contribue à travers sa recherche documentaire. Le soutien du Groupe Réfugiés Chagos et de la UK Chagos Support Association a aussi été recherché.

Pour toucher un maximum de personnes, il faut «ratisser large», explique Christian Comarmond. D’où le choix d’un projet d’envergure internationale qui sera en anglais dans sa version originale, et en kreol (avec sous-titrage).

Il s’agit aussi de dénoncer les conditions dans lesquelles les habitants de l’archipel des Chagos se sont vus arrachés de leurs îles natales. Un récit qui, selon Gin Kai Chan, directeur de Silver Media Group, n’est pas confiné au contexte mauricien. Cette histoire, comme le fait remarquer le producteur singapourien, est universelle car elle parle de la recherche identitaire et des origines.

L’équipe est, en ce moment, en pourparlers avec un réalisateur étranger et à la recherche de financements. Le budget est estimé à quelque Rs 350 millions. Sortie prévue en 2019.

En novembre 2016, le gouvernement britannique a refusé d’autoriser le retour des Chagossiens sur l’archipel. Le bail de l’île de Diego Garcia signé entre le Royaume-Uni et les États-Unis, sur laquelle a été construite une base militaire américaine, a été reconduit à 2036.

Maurice finalise le dossier qu’elle portera sur l’excision des Chagos devant la Cour internationale de justice pour un avis consultatif.