Une semaine après le Grand oral de Pravind Jugnauth, qu’en pense la Confédération des travailleurs du secteur privé ? Un Budget qui répond «uniquement aux revendications du secteur privé», assène Reeaz Chuttoo, porte-parole du regroupement syndical.

Il souhaite ainsi que Pravind Jugnauth gèle l’extension du 8-Year Work Permit Policy à toutes les entreprises manufacturières tant que le cadre nécessaire pour protéger les travailleurs mauriciens n’est pas en place.

Le syndicaliste relève également les conditions précaires des travailleurs étrangers, qui ne sont pas couverts par les accords collectifs.

Sans le salaire minimal, dit-il également, le negative income tax est un «attrape-nigaud».

Jane Ragoo s’est surtout attardé sur le sort de ces femmes cleaners employées dans les écoles et payées Rs 1 500 par mois. La menace de grève de la faim se précise. Cette action est prévue pour le mois d’août.