Briguer les suffrages lors de la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes a été une «expérience très enrichissante» pour Tania Diolle. Mais aussi pour le Mouvement patriotique, déclare sa candidate.

Si elle ne remporte pas le siège parlementaire, l’universitaire affiche la satisfaction que le parti de la rose et elle étaient «dans la course». Il est maintenant temps, estime-t-elle cependant, de se poser et de s’interroger sur  les raisons qui ont poussé les indécis à ne pas se mobiliser pour ce scrutin.

Tania Diolle arrive en 6e position avec 1516 voix.

Shakeel Mohamed du Parti travailliste a salué la jeune candidate et sa campagne «propre».