Le nouveau ministre tient à le souligner. Il a passé 35 ans de sa carrière dans les services financiers. Sudhir Sesungkur estime donc « bien connaître le secteur ».

L’élu de Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est a prêté serment comme ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers, ce mardi 24 janvier. Expert comptable de profession, il succède à Roshi Bhadain, qui tourne le dos au MSM et au gouvernement.

Celui-ci, soutient Pravind Jugnauth, aurait dû conserver ce maroquin.

Le Premier ministre estime qu’en raison de son expérience professionnelle, Sesungkur est le choix « approprié » pour ce poste. Si « d’autres camarades étaient tout aussi méritants »,  d’autres « facteurs » ont aussi été pris en considération.

Photo : Sudhir Sesungkur aux côtés de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim.