Certes, Showkutally Soodhun aura à faire face à la justice pour ses propos menaçants envers Xavier Duval. Toutefois, aux journalistes qui l’interrogent sur une éventuelle démission de son vice-Premier ministre, Pravind Jugnauth relativise.

A ceux qui tentent un parallèle avec Raj Dayal, qui a dû démissionner comme ministre, le chef du gouvernement fait remarquer qu’il est question de poursuites pour corruption dans ce dernier cas. Tandis que Soodhun devra répondre d’une charge formelle d’outrage à un membre de l’Assemblée nationale.

L’opposition compte présenter une motion de blâme contre Kalyan Tarolah à la rentrée parlementaire ? Ce sera l’occasion, dit Pravind Jugnauth, de «comparer la moralité de tous les leaders» de partis dans l’hémicycle, lui compris. «Certains masques vont tomber», dit-il.

Le Premier ministre était, cet après-midi, à résidence Briquetterie pour l’inauguration d’un mini terrain de foot et d’un espace vert.