Follow Us On

Slider

Plusieurs projets sont à l’étude pour une meilleure gestion des déchets ainsi que leur recyclage, assure Etienne Sinatambou. Parmi : celui d’un «scrap yard» où dépolluer les véhicules en les débarrassant notamment des parties en métal et en plastique recyclable.

Autre projet discuté lors d’une réunion, la semaine dernière, avec les partenaires de développement, les bailleurs de fonds, a poursuivi le ministre de l’Environnement : un «material resource facility», comprenant une composante de compostage et recyclage au coût de Rs 120 millions.

Il sera aussi question d’une usine de recyclage des déchets de construction. Environ 3 000 tonnes par en atterrissent au centre d’enfouissement de Mare-Chicose, sans compter les quelque 5 000 tonnes qui finissent dans la nature, a souligné Sinatambou. Selon qui ces estimations sont en dessous de la réalité.

«Ce gouvernement a fait plus que n’importe quel autre» en matière de recyclage, a affirmé le ministre le lundi 18 mars, à Balaclava, en marge de la Journée mondiale du recyclage. En mettant en exergue la National Solid Waste Management Strategy élaborée en vue d’une gestion intégrée des déchets ménagers qui mise au maximum sur les prestataires locaux.

Facebook Comments