Les pays membres de la Commission de l’océan Indien (COI) ont quelque 5,5 millions de kilomètres carré de mer en partage. Le constat vient de Pravind Jugnauth. Qui met en exergue le fait que cette ressource doit être mieux protégée. Le Premier ministre a annoncé, ce matin, une réunion des ministres de l’Intérieur de la COI sur la sécurité maritime.

Cette rencontre sera aussi l’occasion d’aborder le dossier des crimes transnationaux tels que le trafic de drogue ou encore la lutte contre le terrorisme.

Pravind Jugnauth assistait, ce matin, à l’ouverture de la réunion des ministres du Conseil extraordinaire de la COI. Les discussions de l’instance suprême de cette organisation tournent notamment autour de son évolution institutionnelle.

A ce sujet, Pravind Jugnauth note qu’il est temps de «revoir de fond en comble les fondamentaux de nos organisations afin qu’elles soient en ligne avec nos attentes et en adéquation avec le potentiel de la région que nous ne mettons pas suffisamment à contribution».

«Nous nous devons désormais de nous doter de nouveaux moyens de ressources financières et d’apprendre à nous tenir sur nos deux pieds», a souligné le Premier ministre.

Maurice assure, depuis mars, la présidence de la COI.