Sir Anerood Jugnauth n’y est pas allé avec le dos de la cuillère vis-à-vis du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) lors de son discours en faveur du Constitution (Amendment) Bill. Estimant que son leader, Xavier Duval, ne peut donner des leçons en démocratie, il accuse ce parti d’avoir «poignardé» Maurice à trois reprises, notamment en s’opposant à l’accession de Maurice à l’indépendance ainsi qu’au statut de République. Et, cette fois, à la réforme électorale.

C’est dans cette même veine que le ministre mentor a vivement critiqué le PMSD, considérant que ses vœux en faveur d’un nouveau recensement ethnique seront néfastes pour le tissu social. «Je condamne le PMSD qui réclame un tel recensement. Le gouvernement n’ira jamais de l’avant avec un tel exercice qui sera au détriment de l’harmonie sociale», a lancé sir Anerood. Il se rallie également derrière son fils en déclarant que la réforme électorale marquera l’histoire du pays.

Il n’a pas manqué d’égratigner le Parti travailliste (PTr), rappelant aux bons souvenirs de certains que Navin Ramgoolam avait soutenu qu’il était en train de faire de Maurice une «république bananière» lorsqu’il a présenté les amendements afin que le pays passe au statut de République….