«Maurice n’est pas un petit pays mais un géant. La zone économique exclusive de Maurice est plus vaste que le Nigeria, l’Ethiopie et l’Algérie», constate Auguste Ngomo, délégué régional de l’Union Africaine. Lors de la 24e session de l’Intergovernmental Committee of Experts of Southern Africa, dont les travaux ont démarré aujourd’hui, il avance que Maurice doit aider les autres pays africains à réaliser l’importance de l’océan.
Le directeur du Southern Africa Office de l’Economic Commission for Africa, Said Adejumobi, pense que l’océan peut transformer l’économie des pays africains envers l’industrialisation et une croissance durable.
Pour Vishnu Lutchmeenaraidoo, ministre des Affaires étrangères, estime que la signature des accords de pêche avec différents pays servira à éliminer la piraterie en mer.
«Blue economy, Inclusive Industrialisation and Economic Development in Southern Africa» est le thème de cette année. Cette conférence durera jusqu’au 21 septembre à l’hôtel Le Méridien, Pointe-aux-Piments.