Les discussions tripartites quant à la réintégration des pilotes limogés par Air Mauritius sont terminées. Leur retour au sein de la compagnie est acquis sur le principe, réitère leur négociateur Jack Bizlall.

Patrick Hofman reste, lui, prudent dans ses propos. Affirmant qu’il est «beaucoup trop tôt pour anticiper sur quoi que ce soit». Le pilote belge était avec son collègue sud-africain, cet après-midi, à la Victoria House pour une réunion avec des représentants d’Air Mauritius, en présence du ministère du Travail.

Ce qui est certain, c’est que la main passe désormais aux hommes de loi des deux pilotes. Pour discuter de «la lettre appropriée à être envoyée», indique Bizlall et des modalités pour la réintégration.

Cette réunion fait suite à une première rencontre tripartite, plus tôt dans la matinée.

Le troisième pilote licencié, Frédéric Gébert, a repris son poste après s’être excusé en début de semaine.