Le Premier ministre n’en démord pas. Il dit ne pas vouloir s’encombrer de « béquilles » lors des élections. Et affirme même être en position de force en se fiant à un sondage d’opinion qu’il a commandé.

Ce week-end, Navin Ramgoolam s’envolera pour l’Inde où il assistera à la cérémonie de prestation de serment de son homologue Narendra Modi lundi. Le Premier ministre répond ainsi à une invitation personnelle qui lui a été adressée par Modi.