En matinée, la cour de district de Curepipe. Ensuite, en début d’après-midi, direction la cour de district de Mapou. Où Navin Ramgoolam a été payé ses deux cautions de Rs 200 000 chacun et signé ses deux reconnaissances de dettes de Rs 1 million chacune. A Curepipe, l’ex-PM a comparu sous une charge provisoire de blanchiment d’argent. Tandis qu’à Mapou, c’est une charge provisoire de complot qui pèse sur lui.

Si Ramgoolam a quitté le Nord aux alentours de 14h, c’est aux alentours de 15h30 qu’il est revenu aux Casernes centrales. Alors que son épouse Veena était encore avec des limiers du CCID.

Le comptage des billets découverts dans les coffres-forts et valises saisis lors de la perquisition chez les Ramgoolam a repris aux alentours de 15h45. Pour s’interrompre à 18h aujourd’hui, a indiqué l’avocat Yousuf Mohamed. L’exercice, a précisé l’homme de loi de Ramgoolam, devrait reprendre demain matin vers 9h30.