Follow Us On

Slider

En faisant l’historique de l’implantation des sociétés d’Alvaro Sobrinho dans l’île, Navin Ramgoolam dit déceler de nombreuses occasions où le milliardaire angolais controversé semble avoir reçu l’aide d’institutions et de personnalités politiques du gouvernement.

Pour le leader du Parti travailliste, c’est pour faire toute la lumière sur ces faits qu’il convient de traduire la présidente de la République devant un tribunal spécial. Toutefois, le chef des rouges prévient que toute la lumière sur les liens de Sobrinho avec Maurice ne pourra être faite que si une commission d’enquête est également instituée pour décortiquer l’implantation de l’homme d’affaires angolais à Maurice.

S’il ne se prononce sur le bien-fondé légal de la commission d’enquête mise sur pied par la présidente de la République, le leader du PTr estime que la présidente de la République a mis l’autorité du Premier ministre en question de manière répétée. Lui administrant des «claques» répétées, notamment sur sa démission (lire ici aussi).

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
Le PMO : La commission d’enquête instituée par la Présidente, un «acte illégal»

Un «acte illégal». Une «violation grave» de l’article 64 de la Constitution. Le bureau du Premier ministre (PMO) ne mâche...

Close