Le Premier ministre a axé son discours uniquement sur l’unité nationale lors de la célébration nationale de la fête Ganesh Chaturthi. Hormis quelques piques lancées à la presse, qu’il a accusée de ne pas avoir « d’idéologie » et de s’en prendre systématiquement au pouvoir, Navin Ramgoolam a privilégié le terrain du vivre-ensemble. Le chef du gouvernement a également prié ceux qui n’appartiennent pas au monde politique de s’abstenir de l’influencer en suggérant aux dirigeants politiques les actions à prendre. A l’issue des célébrations, Navin Ramgoolam n’a pas non plus fait de déclaration à la presse.

Balraj Narroo, président de la Mauritius Marathi Mandali Federation, a lui redit son soutien à Navin Ramgoolam. Et d’ajouter que ce n’est pas son « rôle de dire ce qui doit être fait ou pas » avant de préciser qu’il «respecte l’opinion de [son] camarade Dulthumun ».