C’est un brin nostalgique que les leaders du bloc rouge-mauve ont abordé leur congrès de ce soir, à Sainte-Croix. Navin Ramgoolam soulignant que le PTr et le MMM sont tous les deux « nés dans l’opposition », Bérenger rappelant que le parti du cœur a été créé pour continuer « l’œuvre » des travaillistes.

Des origines communes et une « amitié » entre les deux hommes qui n’a « jamais flanché », insiste Bérenger, cela malgré les « désaccords politiques », ajoute Ramgoolam.

Jugnauth père et fils ont été la cible des critiques. Les deux leaders de l’alliance clé-cœur affirmant que sir Anerood Jugnauth, leader de l’Alliance Lepep, finira « dans la poubelle de l’Histoire ».

Xavier Duval et le PMSD en ont également pris pour leur grade. Le parti bleu, indique Ramgoolam, utilise le « même langage » qu’en 1965.

Arianne Navarre-Marie, Kalyanee Juggoo  et Jimmy Chowrimootoo ont également pris la parole. Tandis que la présence d’Hervé Aimée dans l’assistance n’est pas passée inaperçue.