C’est une déclaration à vous faire frémir un cœur. Le Premier ministre aime bien plaisanter en aparté. Aujourd’hui, lors de la remise de chèques à Kennedy St Pierre et Annabelle Laprovidence, il s’est laissé aller à éventer un de ses « petits secrets » en faisant allusion aux similitudes entre la politique et les sports de combat. « En politique comme au judo », a ainsi expliqué Navin Ramgoolam, « il faut se rapprocher de son adversaire pour mieux le jeter ». Le Premier ministre n’a bien évidemment pas précisé s’il pensait plutôt à Paul Bérenger, aux Jugnauth ou à une autre personne en se laissant aller à cette confidence.