Ce sont les femmes qui osent dénoncer les injustices en ce moment. C’est ce qu’a expliqué  Navin Ramgoolam, lors de la commémoration de la mort d’Anjalay Coopen. Le leader des rouges et d’autres cadres du PTr participaient à un dépôt de gerbes au monument commémorant la mémoire de cette martyre du combat social.  « Si aujourd’hui nous en sommes là, c’est que nous nous tenons sur les épaules de géants. Anjalay en fait partie», a estimé l’ancien Premier ministre.

Ce mercredi 27 septembre marque les 74 ans du « Massacre de Belle-Vue », au cours duquel 4 laboureurs ont perdu la vie. Parmi eux, Anjalay Coopen, une femme enceinte de 32 ans, qui en militant pour ses droits a pavé le chemin vers la reconnaissance des droits des travailleurs.