La PwC a récompensé six entreprises au cours de la vingtième édition des Corporate Reporting Awards. S’il y avait neuf catégories, seulement sept prix ont été attribués.

En effet, le panel de jury a déploré le manque de participation dans la catégorie des Non-listed entities and Parastatals, ainsi que la faible qualité des rapports soumis. Seuls cinq ont été soumis. Le panel a souligné un manque de transparence et un «basic minimum approach» dans les documents. Le prix n’a donc pas été attribué. Il en va de même pour les compagnies listées. Le jury juge la qualité des rapports «décevante» et a noté des régressions chez certaines entreprises.

Le Deputy Prime minister n’a pas manqué de relever l’absence des corps paraétatiques. Pour Ivan Collendavelloo, présent à la cérémonie le 1er mars, il faut connaître les causes de la «cassure» entre les secteurs privé et public/paraétatique afin de pouvoir y remédier.

Le LUX* Island Resorts Ltd s’est imposé dans le Corporate Governance Disclosures. Le groupe CIEL a, quant à lui, brillé dans deux catégories notamment le Risk Management Disclosures (non-financial) et l’Online Reporting. Le MCB Group Ltd s’est imposé dans le Risk Management Disclosures (financial institutions).

Au niveau des Listed Global Business Companies, New Frontier Properties Ltd s’est démarquée du lot, Bank One chez les Financial Institutions et PhoenixBev dans la catégorie SEM-10.