Son manifeste tient en 100 points. Articulés autour de 8 grands axes. Le Parti Justice sociale (PJS), mené par Sheila Bunwaree, a présenté aujourd’hui son programme électoral. Celui-ci présente la « vision » du parti pour la « société mauricienne » et ce qu’il compte faire pour la « reconstruire », explique Sheila Bunwaree.

Le PJS se propose donc d’agir sur huit grandes thématiques : l’approfondissement de la démocratie, le combat contre le gaspillage, la transparence et la méritocratie, les droits des travailleurs et l’économie, les jeunes, l’environnement et le développement durable, les personnes âgées mais aussi l’ordre et la paix.

Parmi les mesures phares du parti que mène Sheila Bunwaree : la limitation à deux mandats pour le président de la République, le vice-président, le Premier ministre et les ministres.Au chapitre du combat contre le gaspillage et l’inefficience, le PJS souhaite, s’il prend le pouvoir, réduire le salaire des députés et le nombre de portefeuilles ministériels. En intégrant notamment ceux de l’Education tertiaire, de la Pêche, de l’Egalité des genres, de l’Intégration sociale et des Arts et de la Culture à d’autres ministères.

L’argent ainsi économiser sera injecté dans un Savings Fund for the Vulnerable.

Le PJS propose aussi de mettre sur pied une structure indépendante, la Commission for Meritocratic Recruitment, afin de recruter les meilleurs au niveau local et international. Les jeunes de 18 à 30 ans devraient aussi bénéficier d’une allocation chômage transitoire.

Le manifeste électoral du PJS peut être consulté dans son intégralité sur son site Web, qui a été lancé aujourd’hui.