Pour le leader du Front libération national, Pravind Jugnauth n’a pas fait ses preuves aux Finances. Alors que ce dernier se réjouit, depuis plusieurs semaines, de l’évolution positive des indicateurs économiques, Ismaël Nazir a, lui, une autre lecture de la situation.

Il réitère son appel aux parlementaires MSM « propres » de démissionner avant d’être éclaboussé par d’autres affaires.