Follow Us On

Slider

Des dettes qui s’accumulent de partout ? Yogida Sawmynaden n’est pas au courant ? Planet FM ne paie pas une partie de ses employés ? Le ministre leur conseille de porter plainte au ministère du Travail. Un «escroc» compte acheter des parts dans la radio qui n’en finit pas de connaître des déboires ? Le ministre n’est pas non plus au courant. Du reste, ajoute-t-il, une plainte a été logée en Cour suprême et une enquête policière est en cours. L’Independent Broadcasting Authority n’interviendra donc pas, à ce stade, pour suspendre la licence de cette nouvelle radio privée, a assuré le ministre des Technologies.

Plus de 63 personnes sont actuellement employées par la radio et risquent de se retrouver sur le pavé, s’est justifié Yogida Sawmynaden. Il répondait à la Private Notice Question de Xavier Duval de ce mardi 6 août.

Depuis son lancement en mai dernier, Planet FM est dans la tourmente. Plus d’une vingtaine d’employés ont été mis à la porte, il y a régulièrement des retards de paiement de salaires. Vedan (Balkrisha) Choolun, président de Mayfair and Purely Communication Ltd qui est propriétaire de la radio, a été arrêté le 23 mai à l’aéroport. L’un des directeurs de la compagnie, Arvind Nilmadhub, l’a accusé d’avoir détourné plusieurs millions de roupies. Tout comme le Français Raphaël Eggenspieler, autre directeur et investisseur.

Le leader de l’opposition s’inquiète qu’un «escroc» présumé comme Roddy Ramsamy, un «proche»  du président de la République par intérim, veuille investir dans Planet FM. Le CEO de Karthi Holdings Ltd a été arrêté le 23 juillet par la police de Roche-Bois pour l’émission d’un chèque sans provision en octobre 2018. Or, l’IBA doit s’assurer que ceux en charge d’une radio sont «fit and proper», a rappelé Xavier Duval.

Le chef des bleus s’est aussi insurgé contre le fait que l’IBA ne compte «aucun» membre indépendant, alors que l’IBA Act en prévoit au moins trois. Tous ceux qui y siègent, bien que des «public officers» ou représentants de ministères, agissent en toute indépendance, a assuré le ministre des Technologies.

Autre question polémique soulevée par Duval : la mention d’Akilesh Roopun sur les documents soumis par Mayfair and Purely Communication Ltd. Senior Advisor auprès du ministre des Affaires étrangères, il était pressenti pour être «director of planning» et éventuellement le CEO de la compagnie, avec une participation au niveau de l’actionnariat équivalente à Rs 5 millions, a affirmé Xavier Duval. Il soutient que le conseiller a «facilité» l’obtention de la licence de Planet FM et que c’est pour cela que l’IBA n’a pas tenu d’audition publique.

«Son nom n’est pas mentionné dans les documents soumis. Je ne le connais pas», a assuré Yogida Sawmynaden. Et d’ajouter que l’audition pour considérer les projets était fermée au public à cause d’informations financières sensibles sur les compagnies en lice.

Il a confirmé que l’IBA n’a pas effectué d’étude de marché avant l’octroi de licences car la demande est forte depuis des années. Les 17 applications reçues en sont la preuve, a-t-il fait comprendre.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Actualités, Main sliders, Slider_Actu
[Vidéo] Quand Hanoomanjee fait la leçon à Sewocksingh

La députée du PMSD a eu droit à une leçon de la part de la présidente de l’Assemblée nationale. Malini...

Close