Showkutally Soodhun est toujours à l’heure du bilan. Si, hier, le vice-Premier ministre dressait celui du Logement et des Terres, il s’est attaqué aujourd’hui à celui du Hajj mission et des relations avec les Emirats Arabes unis.

Des 500 billets additionnels obtenus pour le Hajj à l’ouverture d’une ambassade à Riyadh en passant par la baisse du billet d’avion, Soodhun affiche la satisfaction. Il trouve toutefois « malheureux » que les possibilités d’embauche comme médecins dans cette région du Moyen-Orient n’enthousiasment pas plus les Mauriciens. Seuls une cinquantaine de Mauriciens, dit-il, ont manifesté leur intérêt, alors que 500 places sont disponibles.

Le vice-Premier ministre réclame également un « salaire minimum décent » pour les imams et maulanas. En raison de leurs revenus « dérisoires », certains se font marchands ambulants, explique-t-il.

Soodhun s’est aussi félicité de la baisse du prix du bœuf, du bouc et du mouton sur patte. Et promet que les prix de ces commodités seront « fixés » à partir de l’année prochaine.