La Commission des femmes du MMM s’insurge aujourd’hui contre le sort toujours précaire des femmes à Maurice et celui des enfants qui se retrouvent en danger. A la municipalité de Port-Louis, Arianne Navarre-Marie a relevé les chiffres récents de Statistics Mauritius. La députée mauve souligne ainsi « qu’une femme sur dix survit avec des revenus en-dessous du seuil de pauvreté ».

Lysie Ribot est revenue, pour sa part, sur le cas de cette adolescente de 17 ans qui s’est dit forcée à se prostituer. Et dont la mère a déclaré avoir fait une déposition à cet effet en décembre dernier. Elle s’interroge notamment sur le rôle de la police et se demande s’il y a eu collaboration entre celle-ci et les services de protection de l’enfance.

Françoise Labelle a, elle, demandé à ce que soient revues, « d’une façon urgente », les structures qui accueillent les enfants handicapés. Le décès d’une fillette de 6 ans, ex-pensionnaire du foyer Namasté et placée dans un autre qui n’était pas adapté pour les soins qu’elle nécessitait, a mis en lumière les défaillances qui existent dans la prise en charge de ces enfants, dit Labelle.