Rien qu’une odeur peut évoquer une multitude de souvenirs. Celle de terre mouillée vous transporte, enfant, chez votre grand-mère, un après-midi d’été, sirotant un thé chaud en attendant qu’une averse passe… Et si cette odeur, vous pouviez l’envoyer à quelqu’un… Rattaché à un message, à une photo… C’est ce que propose Vapor Communications à travers l’oPhone. Et le premier message olfactif – une oNote – a, semble-t-il, déjà traversé l’Atlantique. Envoyé de son iPhone par David Edwards, professeur à l’université de Harvard et CEO de Vapor, à un collègue à Paris.

Comment ? L’utilisateur télécharge l’application oSnap (disponible gratuitement sur iTunes), qui lui permet d’ajouter des tags olfactifs : avec le catalogue de 32 odeurs distinctes, quelque 300 000 combinaisons sont possibles ! Le tout est envoyé via oNote, puis décodé par un oPhone. Cet appareil, muni de cartouches comme celles que l’on retrouve dans les imprimantes, « traduit » alors en odeur les tags olfactifs et les diffuse, par ordre chronologique et pendant une dizaine de secondes.

« A court terme, nous nous concentrerons sur les applications les plus évidentes », explique David Edwards, qui a conçu l’oPhone avec Rachel Field. « Là où la qualité des arômes est associée à celle du produit ou de l’expérience. » Le professeur en génie biomédical de poursuivre : « On a ciblé deux domaines, celui du café, pour lequel on a travaillé avec les fondateurs de Café Coutume (un torréfacteur parisien, NDLR), et plus largement celui du fooding alimentaire. »

Pour l’heure, on pourra en faire l’expérience dans deux hotspots, à Paris et à New York. Mais Edwards compte bien ajouter d’autres lieux et d’autres plateformes de messageries : mail, Facebook, Twitter... « Depuis des mois, on a des conversations avec des représentants du monde alimentaire, du cinéma, des parfums, des voyages et des voitures », confirme David Edwards.

Pour le chercheur, le champ des possibles est presque infini. Et même dans le domaine médical. « Cela pourrait avoir des effets bénéfiques sur la mémoire, le contrôle du poids corporel, pour atténuer le stress, entre autres », dit-il.

Une campagne de financement participative débute toutefois sur Indiegogo aujourd’hui concernant l’oPhone. Avec possibilité de réserver l’appareil contre 149 dollars (prix promotionnel, le tarif à la vente l’année prochaine étant de 199 dollars). Car « il s’agit concrètement de pouvoir changer la communication globale d’aujourd’hui. »

Et vous ? Quelle odeur partageriez-vous ?

Sources : Fast Company, Huff Post, Le Parisien, Fox News  – Photo : oPhone