Les guéguerres des députés de Maurice n’ont que peu d’effet sur les élus de Rodrigues. Francisco François et Nicolas Von Mally ont ainsi décidé de ne pas se lancer dans des querelles de chapelle lors de leurs interventions sur l’amendement constitutionnel.

A la place, le député de l’Organisation du Peuple de Rodrigues ainsi que le leader du Mouvement Rodriguais ont tous deux axé leur discours sur la nécessité d’unir non seulement les citoyens de la République mais aussi les différentes îles et archipels qui la compose. Une posture qui leur a valu des applaudissements nourris de leurs collègues.