Le Pandit Suryadeo Sungkur n’y va pas par quatre chemins : non seulement la famille Ravived n’est pas divisée, mais elle se rangera derrière Navin Ramgoolam et Paul Bérenger en votant bloc pour un gouvernement Parti Travailliste-MMM. L’homme religieux et président du Dharmic Parishad de Triolet s’exprimait aujourd’hui au Mahatma Gandhi Institute de Moka, à l’occasion du Divali et de la commémoration du décès du Swami Dayanand, fondateur de l’Arya Samaj.

Fort de ses rencontres avec les deux responsables de l’alliance rouge-mauve, le Pandit Sungkur a estimé qu’il est du devoir des membres de la caste Ravived de participer à la Yaj (prière) initiée par Ramgoolam et Bérenger en remettant trois Ahuti (offrandes sacrées) à l’alliance clé-cœur.

La « franchise » de l’homme religieux lui a valu les félicitations du Premier ministre qui a rappelé que les journalistes cherchent à faire croire que les associations socioculturelles sont infréquentables. Or, selon Navin Ramgoolam, elles ont un rôle important à jouer dans notre société. Reprenant l’appel du Pandit Sungkur, le leader du PTr a insisté sur le fait qu’il faut éviter le panachage et privilégier le vote-bloc lors des prochains scrutins.

L’intervention de Paul Bérenger contenait, elle, moins d’accents politiques. Le leader du MMM s’est attardé sur le rôle des grandes figures de l’Arya Samaj à Maurice, dont le Pandit Kashinath Kistoe. Bérenger a souhaité que les enseignements du Swami Dayanand et la lumière de Divali éclairent les esprits au moment où le pays est appelé aux urnes.