Il avait finalement dû fermer son restaurant, le Ritum Coffee, en début d’année. Cela après un bras-de-fer entamé avec le ministère des Terres et du Logement, qui avait résilié son bail à Trou-aux-Biches. Le permis d’opération de l’établissement avait aussi été annulé. Le Pandit Sungkur a dû venir s’expliquer, ce lundi 18 mai, aux Casernes centrales. Cela après la déposition de Bhinod Bacha, le 14 mai dernier, indique la police.

A l’issue de son audition, qui a duré quelque deux heures, ni le Pandit Sungkur, ni son homme de loi Didier Dodin, n’ont souhaité faire de commentaire. Le premier lâchant : « Je n’ai rien à dire. »

Fin janiver, le ministère des Terres et du Logement a référé sept autres dossiers concernant des bénéficiaires de terrains de l’Etat à la police.